Lutte contre les chenilles processionnaires du pin

> Retour à la liste

Urbanisme - cadre de vie

Un arrêté municipal a été pris afin de rendre obligatoire la lutte contre les chenilles processionnaires, qu’elles se trouvent sur le domaine public ou privé.
Les propriétaires de parcelles, où sont implantés des résineux infectés, sont désormais tenus de supprimer les cocons de l’insecte défoliateur
sous peine d’être mis en demeure d’exécution.

Voici les mesures qui peuvent être prises :

- pulvérisation de la bactérie Bacillus Thuringiensis (BT) au niveau des rameaux de l’arbre, à l’automne, sur des chenilles au stade larvaire. En ingérant la bactérie, les larves meurent en quelques jours.
- élimination en hiver des rameaux atteints (gants, masque et habits protecteurs obligatoires).
- installation de pièges à phéromones.
- éco-pièges : ils sont composés d’un collier et d’une poche remplie de terre et se placent autour des troncs infestés, au mois de janvier. Les chenilles, en descendant le long du tronc, s’enfouissent dans la terre du sac. Il faut ensuite détruire le sac au mois de mai, quand toutes les chenilles sont descendues.